02 décembre 2012

Epiderme :

Le soleil casse la cosse au matin quand la terre sue du beaume 

du beaume à lèvre pour l'enfant sans age. Il est venu se piqueter le visage dans l'air frais.

Vrai, c'est du frais.

L'atmosphère est de lactose vitale, elle emprunte le chemin blanc rond des nuages, en défilé pour la forme.

La messe est dite!

remballez les gaules.

L'autre traverse l'étang, gamberge le long de la berge, silencieux dans la foule d'étang qui croasse,

paresseuse,

remuant la vase à liqueur verte.

Puis

bouuuuh

les pieds nus dans la gadoue : ça nous dit quelque chose... à propos de la mort

comme quoi 

elle n'a jamais fermé les yeux 

elle a toujours vu ce pont qu'on emprunte.

Elle dit dans notre chair qu'il est arrivé là sans support, amenant la stupeur des choses.

elle ajoute, féline : "J'ai plus d'un tour dans mon sac, alors : soit prêt."

Posté par PriseDeContact à 15:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Epiderme :

Nouveau commentaire